top of page
Rechercher

Days gone, une très bonne exclusivité Sony de la génération PS4


On pourrait qualifier Days Gone, réalisé par les américains de Bend Studio (Studio racheté par Sony, à l’origine de Syphon Filter pour les plus anciens), comme étant un négligé de l’ère PS4. Les ventes et les critiques n’ont pas été à la hauteur des attentes et surtout Sony (propriétaire du studio) n’a pas donné son feu vert pour la production d’une suite, entrainant par le fait même une grogne chez plusieurs joueurs. Sincèrement, je peux comprendre ce mécontentement, Days gone est très bon et mériterait en effet une suite. J’ai été agréablement surpris par ce jeu, mes impressions rapidement.

Deacon St-John, le héros de Days gone

J’ai joué sur PS5 donc sur une version graphiquement améliorée et je dois dire que j’ai été ébloui par la beauté des paysages de l’Oregon, région américaine où se déroule le jeu (où est basé le studio à l’origine du jeu). Nous incarnons Deacon St-John, un soldat américain vétéran de la guerre reconverti en motard (drifter) dans un monde ouvert post-apocalyptique. Dans DG, on commence à y être habitué, nous avons le concept classique d’un virus qui a transformé la majeure partie de l’humanité en mutants (zombies), les quelques humains restants étant divisés en factions hostiles les unes aux autres. Au début de l’histoire, Deacon met dans un hélicoptère de sauvetage sa femme blessée, en espérant qu’elle soit rescapée et traitée pour ses blessures, mais pas longtemps après, il apprend qu’elle est morte à son grand désespoir. Et le jeu démarre après ce prologue super bien fait.

Pour le meilleur et pour le pire...

La durée de vie du jeu est excellente avec une grande carte divisée en deux régions (nord-sud). Je pense avoir passé entre 55 et 60 heures pour compléter le jeu en m’attardant à environ 60% de toutes les quêtes annexes, contrats, camps, hordes etc. Il y a vraiment beaucoup de choses à faire et à découvrir parallèlement à la trame principale. Il y a tout de même, je dois l’avouer, un côté répétitif aux missions mais bon c’est un concept à la mode et les joueurs « complétionnistes » ne s’en plaindront sûrement pas.

Des paysages à couper le souffle

La jouabilité est solide avec un Deacon qui progresse bien et devient graduellement une machine de guerre décimeur d’humains, mutants et ours! Encore une fois, cocktail de furtivité /baston/shooting au menu. Le concept de moto est très bien pensé avec la gestion du carburant notamment, la moto étant un objet de survie indispensable dans cette atroce fin du monde. L’idée des hordes est également très bien pensé où on doit utiliser des objets de l’environnement pour décimer des centaines de mutants entassés, une bonne dose d’adrénaline que j’ai eue lors de mes combats contre les hordes!

Les hordes, une bonne dose d'adrénaline

Pour finir et pour garder mon mini test un mini test, je dois avouer que j’ai été très surpris par Days Gone, surtout par son scénario, la mise en scène, les décors et le concept de hordes. Oui, je fais partie de celles et ceux qui militent pour une suite, allez Sony, please!

Âmes sensibles, s'abstenir

Pour

  • Un monde ouvert post-apocalyptique très bien fait (particulièrement sur PS4 Pro/PS5).

  • Un scénario aux petits oignons

  • Les hordes, concept très bien pensé

  • Excellente durée de vie

Contre

  • Répétitif tout de même

  • Pas de suite à ce grand jeu Sony? Come on!


Note

17/20



14 vues0 commentaire
bottom of page